Self-défense : les equalizers… mon cul !

Petit mot rapide (et au passage je crée une catégorie d’articles « Fast Food For Thought« ) : On parle souvent, dans le milieu de la self-défense, d’equalizers.  D’égalisateurs.  On fait référence, sous ce nom là, à des outils d’impact, des sprays au poivre, sprays OC, bâtons ou des armes diverses, par nature ou improvisées, qui doivent « égaliser » les choses.

J’ai beaucoup de mal avec ce concept d’égalisation.

Quand quelqu’un m’agresse et que je suis suffisamment en danger, incapable de fuir et incapable d’y échapper autrement pour décider d’utiliser une arme quelconque, je ne veux pas juste « égaliser« .  Je veux et j’ai le droit d’utiliser une arme qui va me permettre de faire cesser brutalement et asymétriquement la menace, et pour ça je dois utiliser un truc qui me donne l’AVANTAGE.  La proportionnalité de la défense n’implique pas qu’on laisse des chances à l’agresseur.  Elle implique qu’on utilise un niveau de riposte qui soit cohérent avec le danger qu’on court.

Risque mortel : riposte mortelle.
Risque de blessure grave : riposte forte, mais avec arme reconnue comme non-létale.
Risque de blessure à l’orgueil : souriez, et passez votre chemin ;)

DiasporaFacebookGoogle+TwitterEvernoteLinkedInPinterestTumblrStumbleUpon